• Accueil
  • Blog
  • Contact
  • Accueil
    Accueil C'est ici que vous pouvez trouver tous les articles posté sur le site.
  • Catégories
    Catégories Affiche la liste des catégories de ce blog.
  • Mots clés
    Mots clés Affichez une liste de tags qui ont été utilisés dans ce blog
  • Connexion
    Identification Formulaire d'identification

bio indicatrices :la friche d'à côté

Posté par le dans Le bon sens
  • Taille du texte: Agrandir Réduire
  • Lectures : 838
bio indicatrices :la friche d'à côté

Je vous propose un nouvel article sur les plantes bio indicatrices , 

un peu en prévision de ma future intervention aux Terres Rouges à Treigny ,(cliquez pour plus d'infos)

b2ap3_thumbnail_mini-affiche_20180409-090223_1.PNG

et surtout parce que le sujet me tient à coeur : notre sol est vivant , et par conséquent sa nature évolue en fonction d'événements naturels (inondation ,gel,sécheresse ...)ou bien de ce que nous lui infligeons (piétinement,pollution ...).

Ce qui pousse parfois , sans nous demander l'autorisation , nous renseigne sur la nature d'un sol , son état de dégradation ou de restauration , sur ce que nous pouvons y semer ou planter avec un maximum de chance de succès alors plutôt que de les chasser , je préfère apprendre à lire leur message . 

Cerise sur le gâteau , elles sont parfois comestibles , souvent médicinales ou tinctoriales , mellifères... elles nous sont donc utiles . 

On va faire quelques pas hors de mon jardin , pour se rendre dans la "friche d'à côté".

 

b2ap3_thumbnail_presque-toutes-l.JPG

Sur cette photo on aperçoit quasiment toute la biodiversité du lieu . 

b2ap3_thumbnail_lamier-blanc.JPG

En premier plan , du lamier blanc

Son biotope primaire est la vallée alluviale ( une zone souvent bouleversée par les crues, recevant de nombreux éléments extérieurs ,le sol y est souvent asphyxié engorgé lessivé ... )

Lamium album nous indique que nous sommes sur un sol humide , riche en base , subissant un engorgement en matière organique d'origine animale  ou en azote . 

C'est également une plante médicinale et comestible .

b2ap3_thumbnail_lierre-terrestre.JPG

Le lierre terrestre :

son biotope primaire: les  forêts alluviales  (moins souvent inondées que les vallées , moins érodées , elles commencent à piéger la matière organique et à se stabiliser ) .

Il nous indique un engorgement en matière organique végétale , un sol qui évolue vers la forêt. 

C'est une médicinale , comestible à la fois crue ou cuite ,dans des plats salés ou sucrés .

b2ap3_thumbnail_rumex-patienta.JPG

Le rumex patienta ,son biotope primaire :la vallée alluviale . 

Nous indique un engorgement en eau et en matière organique , un blocage des oligoéléments . 

Les racines sont médicinales .

Les feuilles et les jeunes pousses sont comestibles , je lui réserverai un dossier ultérieurement .

b2ap3_thumbnail_arum.JPG

Sur la droite , un arum

Biotope primaire:forêt alluviale .

Toxique celui-là!! il nous indique un sol riche en base , évoluant vers la forêt par excès de matière organique d'origine végétale . 

b2ap3_thumbnail_benoite-des-villes.JPG

 

Benoîte des villes

et

lierre commun( là vous avez droit à un article :Hedera le lierre" que j'ai fait en 2015 Complice si vous cliquez !)  

: forêts alluviales encore .

 

La benoîte des ville , indique un sol riche en humus forestier et en matière carbonée archaïque évoluant vers la forêt. 

Elle est médicinale , 

et ses jeunes pousses feuilles et fleurs sont comestibles en salades 

sa racine est condimentaire . 

Le lierre commun est toxique , mais on peut réaliser une lessive avec ses feuilles . 

Il indique un excès de matière organique archaïque d'un sol évoluant vers la forêt. 

b2ap3_thumbnail_gaillet-gratteron.JPG

Le gaillet gratteron:forêt alluviale.

Il nous suggère un excès d'azote d'origine minérale . 

Médicinale  ,

les jeunes pousses sont condimentaires . ( J'ai testé , ce n'est pas très bon , assez amer , mais hyper efficace contre la cystite  .)

b2ap3_thumbnail_mousse-et-patience.JPG

Enfin , il y a plein de mousse

La mousse , tout comme le lichen , nous indique une bonne qualité de l'air . Tout deux ne supportent pas la pollution , en particulier au souffre . 

La mousse est la plante pionnière des sols , elle pousse sur le caillou , sur le charbon , sur l'ardoise , elle a été l'un des premiers végétaux à conquérir le milieu terrestre . 

Sa présence  indique une asphyxie du sol par une accumulation de matière organique carbonée qui devient archaïque  , ou par un compactage de la surface . 

Cette petite zone en friche que je viens de vous présenter , est un jardin à l'abandon depuis une quarantaine d'années pour le moins . 

Les plantes nous racontent que le sol y est humide , engorgé de matières organiques , voire asphyxié , et riche en base . 

Riche en base , vu que nous sommes en Forterre ,les pieds dans le calcaire , ça semble correct . 

Le reste semble étonnant , le jardin se trouve exposé Est -Sud Est , et passe donc une bonne partie de la journée au soleil , il longe une route , pas une rivière . 

Les indications que nous donnent les plantes :vallée alluviale  ou forêt alluviale , laissent entendre que ce terrain reçoit de nombreux éléments extérieurs , que le sol y est souvent engorgé . 

 Voici une courte vidéo , prise en janvier , au moment des fortes pluies qui va vous permettre de comprendre ce que nous indiquent les plantes . 

Ce phénomène se produit régulièrement , lors des orages  ou des périodes pluvieuses , le jardin sert de réceptacle aux écoulements des champs en amont . 

 

(à suivre , un article sur un milieu sec .) 

 

 

 

 

 

 

Modifié le
Notez cet article:

Sauvages ou cultivées , amies ou ennemies,


 


 


 


Au fil des saisons les plantes les plus simples m’ont révélé bien des secrets et elles ont fait de moi une jardinière...


 


 


 


Elles aspirent à vivre libres !


 


 


 


Alors ce que je leur ai offert , et ce que je veux vous aider à obtenir , c’est un jardin "en liberté surveillée", une tentative d’harmonie entre nature et humain …

  • Pas encore de commentaire. Soyez le premier à commenter

Commenter cet article

Invité
Invité jeudi, 13 décembre 2018