• Accueil
  • Blog
  • Contact
  • Accueil
    Accueil C'est ici que vous pouvez trouver tous les articles posté sur le site.
  • Catégories
    Catégories Affiche la liste des catégories de ce blog.
  • Mots clés
    Mots clés Affichez une liste de tags qui ont été utilisés dans ce blog
  • Connexion
    Identification Formulaire d'identification

La permaculture

Posté par le dans Ortie Rose - Le concept
  • Taille du texte: Agrandir Réduire
  • Lectures : 1034
La permaculture

LA PERMACULTURE............LE JARDIN SAUVAGE 

lien sur le jardin sauvage  ajouté le 20 01 2016 ( Sourire et oui , ça évolue )


C'est un mouvement venu d'Australie il y a presque 50 ans. Un biologiste et son élève, Bill Mollison et David Holmgren, en Tasmanie, sont partis du constat que l'agriculture conventionnelle détruisait le sol et les écosystèmes . Pour palier à cette destruction, il fallait toujours plus d'apports extérieurs extrêmement coûteux en énergie.

b2ap3_thumbnail_cuture-intensive_20150205-140245_1.jpg

Ils ont cherché à élaborer un système plus respectueux de la nature : la "permanent Agriculture" a vu le jour .

Une façon de faire qui n'épuise pas le sol, et surtout permet la pérennisation des cultures , un modèle naturel en somme .

Le premier ouvrage traitant de cette méthode :"Permaculture One"est né de leur rencontre ... La méthode s'est étoffée au fil du temps.

Un microbiologiste japonais , Masanobu Fukuoka, a mis au point une agriculture naturelle, son expérience relatée dans "La révolution d'un seul brin de paille" m'a , je dois l'avouer , fortement marquée . D'une certaine façon il prône le "non-agir", il apprend à faire avec la nature , il accompagne et s'inspire du mouvement naturel , plutôt que d'imposer sa volonté . 

b2ap3_thumbnail_rvolution.jpg

Cela suppose une observation et un effort de compréhension de l'environnement qui m'ont infiniment plus .

 

De méthode de culture , la permaculture est devenue une philosophie . De "l'agriculture permanente" on est arrivé à l'idée de "la culture de la permanence ", c'est une démarche plus globale qui repose sur :

Le soin porté à la terre 

Le soin porté aux humains 

le partage équitable des ressources . 

La permaculture aujourd'hui, s'applique aussi bien au jardin qu'à la société dans son ensemble ... L'observation des interactions et surtout un respect de TOUS et de TOUT  nous laisse entrevoir un modèle sociétal permettant de s'épanouir sans compromettre la vie sur terre .

b2ap3_thumbnail_permaculture.jpg

 

Pour ma part , ce n'est que très récemment que j'ai pris connaissance de ce mouvement , bien évidement la rencontre s'est faite au détour de mes recherches  sur les interactions entre tout ce qui est  en oeuvre au jardin. Ecolo dans l'âme depuis mon adolescence, je suis ravie de savoir que des gens optent pour le respect de la vie sur terre , pourtant avec Ortie -Rose , je pense rester humblement une " écoconseillère " ayant pour but de vous orienter vers la création

de votre jardin sauvage .

b2ap3_thumbnail_votre-jardin-sauvage.jpg

On peut dire je crois qu'il s'agit d'un flirt avec la permaculture , j'en appliquais la plupart des principes , ne sachant pas qu'il s'agissait de "principes", et c'est ce qui m'intéresse . Ce que je vais vous proposer , c'est bien souvent du bon sens , très souvent du "non-agir"  et le plus souvent possible, du plaisir . 

Mon jardin sauvage est un jardin qui a du sens , il a pour vocation non seulement de restaurer la vie à votre porte , mais aussi de vous faire renouer avec vos sens:le gout l'odorat la vue l'ouïe et le toucher, tous sont sollicités ; mais surtout , j'aimerais qu'au moins le plaisir soit au rendez-vous chaque fois que vous ouvrirez votre porte. Pour moi , le jardin est un espace magique, presque hors temps, un espace où il est permis de se ressourcer , un espace où la vie grouille, petille , explose.... 

Et où, avec un peu d'entraînement vous devriez pouvoir trouver votre place .

Modifié le
Notez cet article:

Super Utilisateur n'a pas encore mis à jour sa biographie

  • Pas encore de commentaire. Soyez le premier à commenter

Commenter cet article

Invité
Invité samedi, 25 janvier 2020