• Accueil
  • Blog
  • Contact
  • Accueil
    Accueil C'est ici que vous pouvez trouver tous les articles posté sur le site.
  • Catégories
    Catégories Affiche la liste des catégories de ce blog.
  • Mots clés
    Mots clés Affichez une liste de tags qui ont été utilisés dans ce blog
  • Connexion
    Identification Formulaire d'identification

Juillet sec: les abeilles ,le pollen , le nectar.

Posté par le dans Le bon sens
  • Taille du texte: Agrandir Réduire
  • Lectures : 702
Juillet sec: les abeilles ,le pollen , le nectar.

Mi juillet , je vous ai proposé un article sur les plantes qui semblent résister à la période , particulièrement sèche et chaude que nous subissons cet année . 

"Juillet sec:la flore" ne propose pas de superbes photos d'une flore luxuriante , mais je voulais faire passer un message crucial pour les années à venir :préservez la flore sauvage , cessez de tondre à tout-va , de broyer, de "faire propre", créez des jardins sauvages , des sanctuaires de biodiversité , des " Hortus " , il en va de la survie des insectes. 

En lien avec l'article sur la flore , voici l'article sur les bestioles qui profitent de la flore sauvage de mon jardin, et comme j'ai pas mal de photos à proposer , je le scinde en 2 parties . 

Les abeilles , le pollen , le nectar.

Nous le savons tous , les insectes sont indissociables de la pollinisation , et la pollinisation permet aux plantes de fructifier et donc de perdurer .

Pour rappel je vous poste cette vidéo :le pollen présent sur les étamines doit rencontrer le pistil d'une fleur de son espèce , et bien souvent , ce doit être sur un individu différent , les insectes jouent à ce stade un rôle important . 

 

Voici donc ce que j'ai pu observer cette semaine dans mon jardin :

b2ap3_thumbnail_pollen--partout.JPG 

sur cette fleur de chardon une abeille  couverte de pollen , 

b2ap3_thumbnail_pollen.JPG

elles peuvent en avoir sur les pattes , mais aussi sur le dos , sur la tête .

b2ap3_thumbnail_pollen-dor.JPG

Il n'y a pas que les abeilles qui se couvrent de pollen , ici ,c'est une femelle oedomère noble . 

Il s'agit d'un effet de l'électricité statique :les frottements (des ailes et de l'air durant le vol , ou entre insectes dans les colonies)chargent l'insecte positivement , les fleurs quant à elles ont une charge légèrement négative . Une force attractive est donc créée, plus l'insecte est actif , plus son attraction est importante . 

Pour les courageux , j'ai trouvé un article en version pdf fort intéressant : "Des parfums, des couleurs...et des champs électriques"  de Joseph Hémmerlé.

Pour attirer les pollinisateurs les fleurs leur proposent du nectar :un suc composé principalement de glucose et de fructose . Les nectarivores s'en nourrissent et parfois , le conservent dans leur jabot pour le ramener à la colonie  . C'est ainsi qu'apis mellifera le ramène à la ruche , le partage par trophallaxie , et que le miel sera fabriqué . 

b2ap3_thumbnail_ab-et-cent.JPG

voici une gourmande sur une centaurée ,

b2ap3_thumbnail_abeille-sur-picris_20190727-091807_1.JPG

sur une picride ,

b2ap3_thumbnail_millpertuis.JPG

sur le millepertuis .

Ici on peut observer une pelote  de pollen sur les pattes de cette apis mellifera : elle dispose de petits sacs qu'elle remplit en brossant le pollen collé sur son abdomen et l'agglomérant en l'humectant de salive. Ces pelotes ramenées à la ruche entreront dans la composition de la nourriture des larves . 

b2ap3_thumbnail_cardre_20190727-093258_1.JPG

On voit les pelotes de ces abeilles sur la cardère . b2ap3_thumbnail_bourdon_20190727-093439_1.JPG 

Mais il n'y a pas que la mouche à miel qui butine et pollinise , sur cette même cardère voici un bourdon .En volant de fleur en fleur , il disséminera les grains de pollen collés à ses poils . 

b2ap3_thumbnail_andrne.JPG

Toutes les abeilles ne vivent pas en colonie et ne font pas de miel :ici , nous voyons la petite andrène de la bryone dont la femelle ne butine que les fleurs de bryone . On dit qu'elle lui est inféodée , le mâle quant à lui est plus "volage" . 

En France , il existe pas loin de 1000 espèces d'abeilles sauvages et nombre d'entre elles sont solitaires , mais toutes participent à la survie des plantes via la pollinisation . 

Elles nichent dans le sol , dans le bois , dans les tiges creuses  , elles y créent des alvéoles qu'elles remplissent de boulettes de pollen et de nectar qui nourrira leur larve l'année suivante

b2ap3_thumbnail_et-anthidium.JPG

L'anthidie quant à elle est une  une petite abeille solitaire  cotonnière :elle tapisse son nid des poils de végétaux laineux comme la molène . Chez moi , elle apprécie la ballote et je l'entends depuis mon bureau tant elle vrombit quand elle arrive . 

b2ap3_thumbnail_abeille-et-gupe-coucou.JPG

Voici une abeille en compagnie d'un autre hyménoptère :la guêpe coucou (chrysididae),celle-ci parasite le nid des abeilles solitaires pour pondre , d'où son nom . 

b2ap3_thumbnail_demi-deuil-et-abeille.JPG

Enfin , un joli duo de gourmands :une abeille et un papillon demi-deuil . 

Dans la seconde partie , je vous présenterai les autres petits hôtes de mon jardin . 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Modifié le
Notez cet article:

Super Utilisateur n'a pas encore mis à jour sa biographie

  • Pas encore de commentaire. Soyez le premier à commenter

Commenter cet article

Invité
Invité vendredi, 22 novembre 2019